Le lycée Jean Guéhenno accueille en résidence l’artiste Alisson Schmitt jusqu’au mois de février.

Dans la plupart de ses œuvres, l’artiste travaille à partir de questions, les matériaux viennent ensuite. Ici, elle a choisi de travailler autour des notions d’installation et de performance ainsi que leur rapport à l’espace d’exposition.

A ses côtés, depuis le mois de décembre, les élèves de terminale en spécialité arts plastiques, séparés en deux groupes, questionnent la mobilité du spectateur. Pour cela, ils investissent deux lieux, de différentes natures, suivant deux thématiques. D’une part, la galerie à vocation pédagogique du lycée général et technologique sera dédiée à l’ésotérisme. D’autre part, le hall du lycée professionnel sera consacré à des questions de danse. La galerie du lycée, comme lieu dédié aux expositions, où la volonté de faire art est acquise pour le spectateur, mais où les images et les objets exposés gardent une part de secret. Le hall du lycée, comme lieu usuel, où l’exposition pourra modifier sa fonction et interroger l’usager, modifier ses déplacements, le transformer en spectateur. Dans les deux cas, l’idée est de mobiliser du spectateur.

Cette mobilité se fera également au moment de la restitution car les spectateurs seront invités à visiter les deux lieux, l’un après l’autre.

Quelques photos des élèves au travail ici

Un lien vers l’article rédigé par le professeur d’arts plastiques, M. David Charavel, sur le site du lycée : ici